Le Piémont

Cette grande et riche région du nord de l’Italie mérite indéniablement une ou plusieurs visites. Vous pourrez passer de belles vacances dans le Piémont si vous êtes amateur de haute montagne, de jolis paysages de campagnes, d’art et d’histoire ou dde vin. Si les stations de ski des Alpes et la capitale régionale Turin ne vous intéressent pas, vous pouvez faire du tourisme à proximité du lac Majeur (à cheval sur le Piémont, la Lombardie et la Suisse) ou visiter de multiples localités :  la superbe ville médiévale de Saluzzo vêtue de briques rouges sur les contreforts alpins (avec Mont Viso en mire) , Costigliole Saluzzo, l’abbaye de Staffarda et les villages de montagne du Chianale et Bellino, Ostana, les  régions viti-vinicoles des Langhe (près d’Alba, province de Coni) et du Monferrat dans la province d’Asti. Les châteaux de Prunetto et de Monesiglio sont également réputés et méritent le détour.

Cette région d’Italie à l’avantage d’être frontalière de la France et de nombreux piémontais parlent bien le français. Si vous êtes fan du Nom de la Rose d’Umberto Ecco, vous voudrez peut-être vous rendre à Sant’Ambrogio di Torino dans le Val de Suze. C’est en effet l’abbaye de St Michel (Sacra di San Michele) de Saint Ambroise qui aurait inspiré le célèbre auteur piémontais pour son célèbre roman.

Tourisme et plaisir gustatifs dans le Piémont

Mais le Piémont c’est aussi la gastronomie régionale riche et une indéniable qualité de vie. La région est très fertile et l’agriculture produit beaucoup de céréales comme le riz. Le mouvement slow food met en valeur la richesse de la vallée du Pô et vous pourrez vous délecter de délicieux risotto à Turin, Alba et ailleurs.

Le Piémont est une des régions qui produit le plus de vin d’Italie et la qualité des crus est souvent au rendez-vous. La moitié des 700 km² de vignoble piémontais est en effet DOC, c’est à dire d’appellation contrôlée. Lors de vos vacances, vous pourrez déguster des vins prestigieux comme le Barolo et le Barbaresco, fleurons régionaux et nationaux produit à côté d’Alba. Le Moscato d’Asti et l’Asti pétillants proviennent des vignes situées autour d’Asti. Parmi les cépages régionaux, on peut citer les Nebbiolo, Barbera, Dolcetto, Freisa, Grignolino et Brachetto.

Itinéraire de 2 jours entre Alba et Asti

Jour 1, sur les terres du Barolo

Cet itinéraire nécessite une voiture ou des cuisses musclées pour arpenter en vélo ou à pied ce superbe paysage vallonné et admirer un panorama plus qu’agréable. Commencez par rejoindre le petit village de La Morra, perché au dessus des vignes,avant de vous rendre dans le plus célèbre mais moins typique village de Barolo. Depuis Barolo, rejoignez Monforte d »Alba et Serralunga d’Alba. Après la visite de ces deux localités, dirigez-vous vers Grinzane Cavour et son très beau château via Serralunga. Chaque patelin ou presque propose un château mais la visite de celui de Grinzane Cavour est particulièrement intéressante. En effet, à l’intérieur de celui-ci se trouve le musée des Langhe. Une petite heure de visite vous permettra d’en apprendre plus sur la viticulture et les coutumes ancestrales de ce petit territoire piémontais. Terminez votre journée à Diano d’Alba avec son panorama sur les Langhe à 360° à couper le souffle.

Jour 2 : Autour de Barbaresco

Ce deuxième itinéraire vous emmène également sur une route des vins, ceux de Barbaresco. Commencez la journée à Barbaresco avant de vous rendre à Neive juste à côté. Neive est considéré comme un des plus beaux villages italiens. A quelques kilomètres au sud vous pouvez ensuite vous arrêter à Treiso, 410 mètres d’altitude et 700  et quelques âmes avant de passer une fin d’après-midi plus animée en ville à Alba.

A proximité du Piémont :

  • Direction val d’Aoste pour continuer à savourer les Alpes
  • Quittez le piémont pour la Ligurie au sud pour retrouver la méditerranée.

Voir le Piémont dans les livres et au cinéma

Outre les livres du piémontais Umberto Ecco, de nombreux films se déroulent à Turin ou dans le Piémont. On peut citer La femme du dimanche de Luigi Comencini. Dans ce film de 1975, un inspecteur d’origine modeste est chargé de l’enquête d’un riche architecte dans le milieu de la haute bourgeoisie turinoise. Avec Jacqueline Bisset, Marcello Mastroianni, Jean-Louis Trintignant.